Comité Régional d'Equitation Occitanie Site Officiel Cre Occitanie

Le Comité s’engage face au Covid-19

22 juin 2020

Rebondir, rebondir encore, et faire du pire le meilleur. En quelques sortes, tirer les enseignements des épreuves que nous traversons. Les derniers six mois sont les pires que le sport ai traversé, et l’équitation n’est pas épargnée par des faits sociétaux graves qui remettent en question notre façon d’aborder notre sport.

 

 

Ici en Occitanie sans cesse en mouvement, sous mon impulsion et avec l’appui du Comité Directeur du Comité Régional d’Occitanie, nous avons pour habitude de prendre une longueur d’avance afin de projeter nos structures, nos professionnels et nos licenciés dans une perspective de développement et de progrès. C’est la marque de fabrique de l’Occitanie Équestre pour laquelle tous ensemble nous nous engageons au quotidien.

Il fallait donc réagir, et déjà depuis plusieurs semaines je me suis engagé dans une démarche pour répondre utilement à ces épreuves que nous traversons et ou chacun est concerné dans un secteur ou un autre.

Tout d’abord et je m’adresse en premier lieu aux Clubs et Poney clubs, nous restons en attente des aides promises par l’état pour traverser la crise du Covid, et je reste engagé pour obtenir des aides de la Région en complément de celles déjà octroyées, mais aussi pour l’abrogation des cotisations MSA. Le combat TVA est toujours d’actualité. Pour la relance, nous vous soumettons régulièrement des pistes au fur et à mesure des annonces gouvernementales pour reprendre un cours le plus normal possible de nos activités et nous aurons la semaine prochaine un Comité Directeur pour envisager l’année 2021 et les actions du CRE Occitanie. Le Label Occitanie Passion Équitation reste de vigueur en particulier dans le cadre de la mise place d’un réseau de structures de qualité, gage de bonnes pratiques et de bonnes mœurs, combattant la concurrence illégale et impliquant le pratiquant pour participer à la définition et à la vérification des engagements pris, soucieux du bien être animal. C’est une vision et un exercice commercial inédit propice à l’économie des structures partenaires. L’autre action phare est le mois du Poney et du Cheval, initialement prévue du 15 mai au 15 juin, et reportée à la rentrée. Un pack de rentrée permet aux structures partenaires d’encaisser 60€ pour 4 séances, le domaine fédéral abondant ce pack de 20 à 30€ pour le rendre accessible au grand public. Un booster pour l’accès au plus grand nombre de primo accédants, qu’il appartiendra aux clubs et poney clubs de fidéliser. Certains trouveront ici un Business Plan, d’autres une envie farouche de sauver nos structures, nos emplois et de préserver la proximité de nos pratiques.

https://www.equitation-occitanie.fr/occitanie-passion-equitation/

Le projet novateur suite à cette remise en question est la création d’une commission du pratiquant afin d’intégrer les licenciés au sein du CRE Occitanie pour qu’ils participent aux travaux et reçoivent la meilleure information. S’il s’agit que cette commission se concentre sur trois thèmes en particulier, il n’empêche qu’un meilleur dialogue s’instaure pour une compréhension des prises de positions et de participer à celles ci par le biais de la concertation, comme il est l’habitude et la coutume pour les autres commissions, celles des différentes disciplines, qui auront à cœur de s’inspirer des attentes du pratiquant, du licencié. C’est un maillage innovant au plus prés du terrain, et ainsi garder la connexion.

Appel d’offre est donc lancé ici pour intégrer cette commission du pratiquant, trois thèmes tirés de l’actualité sont à travailler, et chacun peut s’impliquer au sein de cette commission pour un ou plusieurs d’entre eux.

Le premier sujet, et j’avais déjà annoncé qu’il fallait faire du bruit sur ce sujet, ce sont les abus sexuels. Tout est à faire sur ce sujet pour que cela ne se produise pas, pour protéger d’une part nos licenciés mais aussi les dirigeants employeurs. Le travail sur ce sujet est un travail de sensibilisation vers le public mais aussi vers nos ministères d’une part, et législatif d’autre part en mobilisant nos Députés, nos Sénateurs, nos élus.

Le deuxième sujet concerne les propriétaires qui ont subi de lourdes frustrations et parfois des préjudices durant la crise Covid, et si nos prises de positions étaient en lien avec la situation sanitaire, il faut reconnaître que leur exclusion doit faire l’objet d’une attention particulière pour que cela ne se représente pas de la même manière le cas échéant. A défaut d’échapper à toute mesure de confinement, il est important que des mesures fiables, sur le plan sanitaires entre autres, soient établies en amont pour le bien être des équidés. C’est un travail qui me semble t il doit concerner en particulier les associations de sauvegarde des animaux mais aussi les chambres d’agricultures. In concréto, la porte est grande ouverte à ceux qui veulent défendre ce projet.

Enfin, et pour lancer cette commission et l’ouvrir au plus grand nombre, nous souhaitons intégrer l’avis du consommateur dans le cadre du Label OPE, c’est une innovation que de fabriquer un label au delà de l’engagement des structures mais bien selon les inspirations du pratiquants.

Candidature Commission Pratiquant: elodie.souchon@creoccitanie.fr

Le Covid aura eu certains mérites, celui de la remise en question, mais aussi, et les nombreux témoignages me réconfortent en ce sens, l’Occitanie Équestre est plus que jamais fédérée autour de sa passion commune, l’équitation. Cela laisse présager une bonne relance.

Y a plus qu’à…

Jacob Legros

BILAN DES DIFFERENTES  AIDES 

En raison du COVID 19 des aides ont été mises en place pour accompagner les structures équestres pendant cette crise, nous avons dressé un tableau répertoriant celles-ci, pour vous permettre de prendre en compte toutes les possibilités de financement.

Cotisations MSA :

  • Pour les non-salariés agricoles :Les prélèvements de paiement des cotisations sont reportés, aucun prélèvement ne sera fait au mois de juin (sauf si le dirigeant souhaite être prélevé). Pour ceux qui ne sont pas mensualisé, le paiement du 1er appel est décalé au 1er juillet, le deuxième appel sera également décalé mais la MSA n'a pas indiqué de date pour le moment.
  • Pour les employeurs :Le paiement des cotisations est décalé à la demande de l'employeur depuis 2 mois. Pour les échéances de juin, le report peut une nouvelle fois être demandé.
  • Le report des paiements des cotisation MSA n'entraine aucune pénalité de retard.Suite aux annonces faites par le ministère de l'économie il y a quelques semaines, nous sommes dans l'attente de textes règlementaires qui viendraient annuler les charges sociales pour la période allant du 15 mars au 15 juin. Cette exonération concernera également les entreprises qui ont effectué le paiement des charges durant le confinement.

Fonds d’urgence dédié au centres équestres :

L'aide du fonds d'urgence dédié aux centres équestres est toujours en cours d'élaboration, nous n'avons toujours pas de dates quant à sa mise en place effective.

Aides du fonds de solidarité :

Le premier volet du fonds de solidarité est reconduit pour le mois de mai et les demandes devront être déposées au 30 juin au plus tard.

Le second volet peut aller de 2.000 à 5.000 euros mais ne peut être demandé qu'une seule fois au plus tard le 15 juillet, sous réserve de remplir les critères d’éligibilité.

Aides de la région Occitanie :

Perte de chiffre d’affaires comprise entre 40 et 50% en mars 2020 par rapport à mars 2019, Entreprises de 1 à 10 salariés : subvention forfaitaire de 1 500 €, indépendants ou entreprises à 0 salarié : subvention forfaitaire de 1 000 €, Le fonds de solidarité exceptionnel ne se cumule pas avec le Fonds de solidarité volets 1 et 2 (aides de l’état).

Perte de chiffre d'affaires de plus de 20 % entre avril 2019 vs avril 2020 et entre mai 2019 vs mai 2020, Indépendants ou 0 salarié : subvention forfaitaire de 1 000, Entreprises de 1 à 10 salariés : subvention forfaitaire de 2 000 €. Cette aide est cumulable avec le Volet 1 Etat.

Ce dispositif adresse les entreprises tous secteurs d’activité à l’exclusion des secteurs Tourisme, agriculture, agroalimentaire, bois qui disposent de dispositifs dédiés. Avoir au moins 1 salarié. Exclues : entreprises individuelles et entreprises en régime micro-social. Le Pass Occitanie prend la forme d'une subvention d'investissement proportionnelle avec un taux d'intervention de 50% des dépenses éligibles. S'agissant des dépenses de la catégorie Innovation, le taux d'intervention est porté à 70% des dépenses éligibles.

La subvention Région est plafonnée à 200 000 € sur un projet de 24 mois maximum avec une assiette éligible minimale de 10 000 €

il remplace les dispositifs Pass classiques Agro Viti, Agri Valorisation, Agri Tourisme, et Bois. Ce dispositif ne concerne pas les entreprises du secteur tourisme et autres secteurs qui disposent de dispositifs dédiés (accessibles depuis la page d’accueil du Hub).

Bénéficiaires : Exploitation agricole ou forestière, TPE – PME des filières agricoles sans activité de production primaire. La subvention maximale est de 200 000 €.

volet Tourisme et volet Tourisme Social et Solidaire. Bénéficiaires : Entreprises touristiques Etablissements du tourisme social et solidaire. Subvention avec un taux d'aide à 50% et une aide plafonnée à 200 000€

Concernés par ce dispositif les clubs des seules disciplines sportives reconnues de haut niveau, dans les conditions suivantes : Les clubs impliqués dans la mise en œuvre de la politique fédérale d'accession au haut niveau (inscriptions dans le Parcours de Performance Fédéral d'une discipline). Une subvention de fonctionnement destinée à financer spécifiquement les actions de formation du club, elle est plafonnée à un maximum de 30% des dépenses du club consacrées à la formation des jeunes de 14 à 21 ans (hors contributions volontaires) dans la limite de : 20 000 € pour les clubs de sports individuels, 5 000 € pour les clubs dont l'activité à un impact territorial.

Sont ainsi concernés tous les clubs sportifs menant des actions envers les jeunes. subvention d'investissement destinée à financer l'acquisition de matériels sportifs pour favoriser la pratique sportive sur les territoires. L'aide de la Région est forfaitaire et comprise entre 700 et 2 000 €. Être un club affilié à une Fédération Sportive agréée par l'État. Mener des actions envers des jeunes de moins de 21 ans.

Les clubs peuvent également consulter leurs communes ou leurs départements qui peuvent attribuer des aides spécifiques.