Comité Régional d'Equitation Occitanie Site Officiel Cre Occitanie

Information Coronavirus – Covid 19

Cette page sera actualisée régulièrement

 

 

 

MESSAGE DE MADAME ROXANA MARACINEANU,
MINISTRE DES SPORTSChers éducateurs sportifs,Cette période de crise sanitaire que nous traversons ensemble vous a contraint à stopper vos activités professionnelles et bénévoles puisque les associations et les entreprises sportives ont cessé leurs activités, les collectivités ont fermé les équipements sportifs, l’école se fait désormais à la maison et nos champions, petits et grands sont contraints au repos.Je tenais à vous témoigner personnellement mon soutien. Un soutien dirigé d’abord vers ceux d’entre vous qui connaissent la souffrance liée au COVID 19, au sein de votre famille ou parmi vos amis. Un soutien moral aussi pour cette période étrange que nous vivons tous, où les priorités  redeviennent  vitales pour  soi et ses proches.Je sais que vous êtes dans vos métiers et vos engagements des personnes passionnées, tournées vers l’autre, capables de déployer vos compétences dans le souci du détail et douées d’une bienveillance dont notre société a grandement besoin en ce moment.Merci d’abord d’être exemplaires dans votre comportement responsable. Je sais que pour ceux d’entre vous qui œuvrent au développement d’une pratique sportive organisée et sécurisée et recherchent la performance au quotidien avec leurs sportifs, cette période est éminemment frustrante.Même si aujourd’hui vous êtes,je l’espère, confiné avec votre famille, sachez que vous n’êtes pas seuls! Nous sommes là pour vous accompagner et vous soutenir. Maintenant et après!

Face à l’épidémie le gouvernement a mis en place des mesures de soutien à l’activité économique pour que la France anticipe du mieux possible la sortie de crise. Les associations et les travailleurs indépendants sont également concernés par ces mesures. Vous trouverez en pièce jointe les 9 fiches mesures que je vous invite à consulter avec attention et diffuser très largement.

J’envisage de revenir vers vous dans un second temps avec un questionnaire qui permettra au ministère des sports de mieux évaluer l’impact économique de cette crise sur vos métiers. Ce sera un des éléments qui permettra au Gouvernement de définir les mesures de soutien et de relance les plus appropriées à chaque secteur d’activité.

Dans cette période contrainte à domicile, le ministère des sports met en ligne et en réseau des contenus sportifs et d’activité physique réalisable à la maison avec ou sans matériel. Nous voulons favoriser l’émergence de ces contenus qui deviennent centraux dans le quotidien des enfants et des adultes. On espère d’ailleurs qu’ils le resteront aussi demain! N’hésitez pas à contribuer  en proposant  vos  produits  déjà réalisés  en les taguant  sur  les  réseaux  sociaux

#RestezChez Vous et #BougezChezVous.

Enfin, le président de la République a appelé les français à « inventer de nouvelles solidarités »  pour  faire face collectivement  à la crise sanitaire  actuelle.

En tant qu’éducateurs et éducateurs sportifs en particulier , vous avez le profil de compétences et l’expérience de l’engagement bénévole. Vos semaines de travail à vous comportent souvent des week-ends, des périodes de vacances, des horaires décalés. C’est en particulier sur ces périodes qu’un manque est identifié. Pour garder les enfants des soignants, se préoccuper des personnes âgées qui ne sont plus autonomes et sont complètement isolées en ce moment , s’occuper des enfants sans famille, permettre aux sans-abri de manger et justement de se mettre à l’abri !

Pour autant que votre situation personnelle, familiale et professionnelle vous le permette, je vous incite à répondre à cet appel. Quatre grandes catégories de missions sont aujourd’hui proposées sur une plateforme qui met en lien la demande: Aide alimentaire et aide d’urgence, Garde exceptionnelle d’enfants, Lien aux personnes fragiles isolées, Solidarité de proximité, avec l’offre de volontaires.

Voici le lien qui vous permettra de visualiser comment vous pouvez  vous  investir dans ses actions à proximité  de votre domicile : https://covid19.reserve-civique.gouv.fr/

Ces interventions sont encadrées par l’agence régionale de santé et vos interventions devront respecter un cadre strict et des mesures sanitaires indispensables à vous protéger ou protéger les autres.

Je tenais encore une fois à vous témoigner  ma  gratitude pour  votre  comportement  que je sais exemplaire et à la hauteur de ce que le sport peut et doit véhiculer dans notre société. J’espère que mon appel à votre engagement solidaire sera largement  entendu  dans la mesure  de ce que vous êtes en capacité  de  proposer.

Roxana  MARACINEANU

Télécharger la pièce jointe mentionnée dans le courrier en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2020/03/brochure_fiches_pratiques_sur_les_mesures_de_soutien.pdf

Vendredi 20 mars 2020 17h45

Chers amis,

Les mesures sanitaires sont très claires tous les établissements sont fermés jusqu'au 15 avril à tous publics.

Nous ne cautionnons pas certaines structures qui bravent les mesures de restrictions nécessaire à la lutte contre le COVID19.

En effet le cheval n'est pas considéré par la loi comme un animal de compagnie, et nous n'échappons pas à cette directive. Au-delà, des sanctions risquées par ces établissements, c'est la santé publique qui est en danger et les services médicaux sont déjà débordés alors que le pic n'est pas atteint. L'Occitanie est particulièrement vulnérable, il ne faut pas vous fier au chiffre inférieur de notre territoire par rapport à d'autres, selon le corps médical une explosion des cas de COVID19 reste à venir, nous ne sommes donc pas « mieux » protéger que les autres.

Nous devons nous protéger, ainsi que nos personnels, pour des raisons humaines et sanitaires mais aussi de logistique et de fonctionnement. Ceux qui veulent faire du commerce en profitant de la crise retardent également l'échéance, mais aussi et surtout toutes les mesures d'aides financières pour lesquelles nous travaillons au niveau national, régional et local.

La FFE et les CRE se font le relai des difficultés financières rencontrées par les structures équestres auprès des institutions, et ceux afin que des compensations financières puissent être proposer demain . Nous travaillons aussi pour trouver des solutions pour soulager les dirigeants et salariés largement sollicités dans cette période difficile. La réflexion n'est pas de s'appuyer sur les pratiquants, mêmes propriétaires, mais en main d'œuvre et de manière à respecter les restrictions. Bien sur les structures qui ne respectent pas les mesures de confinements ne nous aides pas dans notre démarche et mettent en péril tous nos efforts en ce sens.

Si vous êtes une structures en difficulté, sollicitez votre MSA et votre comptable pour mettre en place toutes les mesures nécessaires pour reporter vos charges. Faites nous remonter par courrier les questions qui resteraient sans réponse avec ces interlocuteurs. Enfin un espace « ressource » est disponible sur le site du CREO en cliquant sur le lien « informations COVID19 ».

Faites preuve de solidarité et de bon sens . Protégez vous, protégez vos proches.

Jacob

 

Vendredi 20 mars 2020

Information COVID 19 : La MSA suspend ses cotisations.

Nous avons pris contact avec les services de la MSA qui nous ont confirmés que les cotisations étaient décalées jusqu’à nouvel ordre.

Afin de prévenir toute éventualité, il est possible que la programmation informatique de leurs services n’ait pas suivi les consignes, si toutefois vous recevez des pénalités de retard, ne les payez pas, elles seront annulées automatiquement. Vous pouvez consulter ces informations en accédant à leur site en cliquant sur le lien ci-dessous.

https://grandsud.msa.fr/lfy/exploitant/coronavirus-mesures?p_p_id=56_INSTANCE_ctW6bTBzWAF8&p_p_lifecycle=0&p_p_state=normal&p_p_mode=view&p_p_col_id=column-1&p_p_col_count=1&_56_INSTANCE_ctW6bTBzWAF8_read_more=1

 

Jeudi 19 mars 2020  16h15

 

Communication spéciale – équidés dits de « propriétaire ».

A la suite des communiqués de la FFE au sujet du confinement, il apparaît que certaines pratiques persistent notamment en ce qui concerne les équidés de « propriétaires ».

L’arrêté du 15 mars 2020 précise que les établissements recevant du public (ERP) « ne peuvent plus accueillir du public jusqu'à nouvel ordre ».

Cette mesure concerne tous les établissements sportifs couverts et de plein air y compris les écuries ayant des équidés de « propriétaires » en pension.

Aucune adaptation n'est possible, chaque dirigeant d’établissement équestre doit fermer totalement sa structure au public, hormis pour son personnel.

De même, les établissements ne doivent plus accueillir de nouveaux équidés entrants aussi longtemps que la mesure de confinement est obligatoire.

Tout dérobement à cette règle, visant à recevoir de nouveaux propriétaires et de permettre l'accès aux installations et à la pratique, peut être assimilé à un acte de concurrence déloyale et soumis aux services de la répression des fraudes du département.

Le chef d'établissement est « gardien » des équidés qui lui sont confiés et il lui appartient de prendre sous sa seule responsabilité les dispositions nécessaires à leur sauvegarde en cas d'événement exceptionnel.

La crise sanitaire que nous traversons et les mesures prises ont le statut de « as de force majeure ». Un propriétaire ne peut rechercher la responsabilité juridique d'un dirigeant d'établissement équestre au motif qu'il refuse de le laisser accéder à son ou à ses chevaux pendant la durée de fermeture imposée par le gouvernement. Leur responsabilité civile contractuelle ne peut être engagée sous ce motif.

Ces informations sont établies sur la base des prescriptions du Gouvernement pour la non propagation du Covid-19.

J'en appelle à la solidarité de chacun, aux propriétaires d'équidés de rester fidèles à leurs écuries, aux dirigeants d'écuries de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la bonne garde des poneys et chevaux dont ils sont gardiens et à tous de ne pas jouer d'opportunisme déplacé.

Nous le devons pour l'avenir de l'équitation, de ceux qui la font vivre et qui en vivent.

Bien sincèrement,

Serge Lecomte,

Président de la FFE.

Retrouvez toutes les communications FFE.

Contact : question@ffe.com

Jeudi 19 mars 2020

Cher(e)s ami(e)s, Dirigeant(e)s, Cavalier(e)s, Propriétaires d’équidés,

Je me fais l’écho du message de la Présidente du CRE Haut de France, Madame Edith Cuvelier, que vous trouverez ci-dessous.
Je partage pleinement cette position et vous encourage une nouvelle fois à respecter et à faire respecter l’ensemble de ces directives par esprit de bon sens, et pour sortir de la crise au plus vite.
Les dirigeants et les pratiquants qui ne respecteraient pas ces directives s’exposent a des sanctions lourdes.
Jacob Legros, Président du CRE Occitanie
______________________________________________
📛MESSAGE DE VOTRE CRE

L’arrêté de confinement a pris effet mardi 17 Mars à 12h et la FFE a envoyé à tous les dirigeants un message clair.
A entendre ou lire certaines « consignes » ou certaines réactions, il semble pourtant que ce ne soit pas suffisant et c’est pourquoi nous intervenons de nouveau maintenant.

Tout d’abord, MERCI à toutes celles et ceux qui appliquent la fermeture totale de leur structure équestre 🚷⛔️, aussi difficile que cela soit, et merci aux propriétaires d’équidés qui l’ont compris et soutiennent les professionnels déjà soumis à stress et surcharge de travail en leur faisant confiance.

‼️A tous les autres :
*structures équestres de toute nature et de tout statut, qui sans justification de nécessité absolue (question de survie, et non d’entretien ou de soin), laissent l’accès aux propriétaires et ou « demi- pension » (et même s’il y a des « mesures » que tout le monde sait ne pas pouvoir faire vraiment respecter)
*propriétaires qui sans égard pour ceux qui soignent leurs équidés depuis de nombreuses années les harcèlent, voire même les menacent,

🔊Nous lançons un message que nous espérons clair 📢:

➡️vous en êtes en infraction avec les injonctions et arrêtés gouvernementaux, ministériels et préfectoraux et les dérogations possibles ne doivent concernés que des cas exceptionnels

➡️vous mettez en danger et parfois directement la santé de vos salariés, de vos collaborateurs et de tous vos proches : avec la saturation prévisible ou déjà en route des services médicaux d’urgence qui vont en arriver peut être à choisir entre les malades pour leur procurer une assistance respiratoire, avez vous le droit de participer à l’aggravation de la situation, même au nom de tout l’amour que vous portez à votre équidé ou au nom de votre situation économique ?

➡️vous repoussez la date de la sortie de la situation de crise et de confinement.
Propriétaires et cavaliers : les professionnels peuvent et vont adapter les soins aux équidés : nourriture adéquate, sorties à minima, etc… : ils sauront vous contacter en cas d’urgence.

🐴Et, si vous voulez contribuer au bien être de votre équidé , payez sans retard les sommes dues pour les pensions et les éventuelles factures de soins complémentaires et ⚠️RESTEZ CHEZ VOUS⚠️, même si vous êtes inquiets, car bien d’autres sont inquiets pour leurs enfants, leur famille, leurs proches,

Professionnels, nous sommes organisés pour rester à votre écoute, aussi bien par mail que par téléphone, même si nous sommes bien conscients que nos moyens d’appui sont bien limités et nous vous assurons de notre soutien : Bon courage

Edtih CUVELIER / Jacob LEGROS

 

 

Publication CRE Occitanie 17/03/2020

Mesdames, messieurs les dirigeants,
 
A la demande de nombreux dirigeants, pour qui l'ambiguïté persiste, selon les communications institutionnelles, il m'est demandé de tenir une position ferme en direction de tous nos établissements équestres affiliés. Cette mesure concerne l'accès autre qu'aux professionnels aux structures équestres.
 
Solidarité et bon sens s'imposent, les chevaux ne nécessitent que des sorties d'entretien et d'hygiène, aussi parce que rien ne doit leur arriver vu les restrictions vétérinaires, et nous ne devons pas obstruer les urgences, aucun accident corporel ne doit être à déplorer.
 
Les structures équestres ne doivent pas non plus devenir des lieux de propagations du virus, il faut donc durant les 15 prochains jours fermer les structures équestres aux allées et venues aux autres personnes que les professionnels et personnel de l'écurie. Sauf cas exceptionnel et à la demande express du dirigeant seul qui pourrait être débordé, surchargé.
 
Qu'adviendrait il si les professionnels en charge des cheptels de clubs, de sports ou de propriétaires, venaient à être infectés et hospitalisés. Qui prendra le relais et à quel prix, des frais qui viendraient plomber encore plus l'économie des structures.
 
Nous devons être disciplinés et responsables, l'Occitanie équestre est exemplaire. Le Président de la République parle de guerre, et durant ces temps il y a les collabos et les maquisards, il me plait d'être le chef des maquisards et déplore l'irresponsabilité des collabos. Tournons nous quelques temps vers nos parents et grands parents, nos proches, nos amis, et que notre affection les entoure de chaleur et de protection.
Soyons forts et unis, professionnels d'Occitanie vous êtes compétents et consciencieux, le Comité directeur et les licenciés peuvent s'appuyer sur votre savoir faire durant cette période de confinement. Nous vous soutenons, nous vous reconnaissons comme indispensables au bien être de tous les chevaux et poneys.
 
Fermetures effectives ce jour dès 12 heures.
 
Jacob Legros
Communiqué du 17/03/2020
Afin de répondre aux questions qui nous sont le plus régulièrement posées, nous souhaitons revenir sur nos précédentes communications.

Un communiqué FFE est paru pour éclaircir les mesures de confinement appliquées aux activités équestres.

L’arrêté du 15 mars 2020 précise que les établissements recevant du public (ERP) « ne peuvent plus accueillir du public jusqu’au 15 avril 2020 ». Cette mesure concerne tous les établissements sportifs couverts ainsi que les établissements de plein air.

Sur la base de ce texte, chaque dirigeant d’établissement équestre doit décider de fermer totalement sa structure au public, en particulier si l'établissement est en mesure d’assurer la surveillance, l’entretien et l’activité physique normale et régulière des équidés stationnés dans sa structure.

Si le dirigeant décide de laisser les propriétaires accéder à leur équidés, cela doit répondre à des nécessités absolues concernant le bien-être des poneys et des chevaux. Les personnes devront suivre strictement les mesures mises en place dans l’établissement. Ces mesures doivent permettre d’assurer la santé et la sécurité du personnel tout en subvenant aux besoins physiologiques des chevaux, dans le respect des mesures générales de prévention de la propagation du virus et en évitant tout regroupement de personnes.

La FFE établit des recommandations sur la base de la réglementation actuelle afin de concilier les prescriptions du Gouvernement pour la non propagation du Covid-19 et le maintien du bien-être des équidés. Nos services sont en lien constant avec les administrations et ministères afin d’obtenir des réponses précises sur les points non abordés lors des récentes prises de parole présidentielles et ministérielles.

Télécharger l'affiche.

Télécharger l'attestation de déplacement dérogatoire pour les salariés (accès réservé).

Retrouvez toutes les communications FFE.

Contact : question@ffe.com

Communiqué du 16/03/2020 14H00

En complément de nos précédentes communications , un Arrêté du Ministre des solidarités et de la santé du 15 mars 2020, publié ce jour, vient préciser la liste des établissements recevant du public (ERP) dont l'accès est désormais interdit au public. Les établissements de type R et PA (Plein Air) ont été ajoutés à la liste.

Ces mesures, concernant l'ensemble des établissements équestres, ne s'appliquent pas au personnel de ces établissements.

Pour les équidés dits « en pension », un accès raisonné doit être organisé par les dirigeants de structures, en limitant autant que possible les accès simultanés aux installations.

La Fédération a officiellement sollicité le Ministre de l'Agriculture pour maintenir ces accès possibles – y compris en cas d'éventuelles mesures de confinement –, et ce afin de garantir la surveillance, l'entretien et l'activité physique nécessaires au bien-être des poneys et chevaux. Nous préparons un modèle d'attestation qui vous sera adressé une fois validé par les services de l'Etat.

Il s'agit là de préconisations envisageables à cette heure, dans l'attente des prochaines précisions ou annonces du Gouvernement.

Pour consulter le texte de l'Arrêté : cliquer-ici.

Contact : covid-19@ffe.com

 

Communiqué du 16/03/2020

 

Point de situation au 16 mars 2020

 

Communiqué du 15/03/2020

Mesdames, Messieurs, Chers dirigeants,

L'interdiction d'accès au public des établissements recevant du public (ERP) a été généralisée en dehors du personnel de ces établissements. Désormais et sauf contre-indication, les propriétaires sont invités à se rendre de manière coordonnée, dans les structures équestres et ce afin de maintenir l'entretien et l'activité physique nécessaires au bien-être des poneys et chevaux.

Le dirigeant est, et reste, la compétence pour la bonne organisation des visites afin d’en réguler les allées et venues de manière raisonnée. C’est également à lui ou à son enseignant s’il n’est pas diplômé, qu’incombe l’encadrement des moments de pratique afin de ne pas rajouter à la crise sanitaire des risques ou une mise en danger des licenciés et des équidés.

Cet encadrement doit se faire en groupe restreint et en extérieur (carrière, promenade, etc…). Sont exclus du champ des pratiques sportives les surfaces couvertes et fermées. En limitant autant que possible les accès simultanés aux installations extérieures exclusivement.

Les mesures sanitaires de prévention et d'affichage restent d'actualité. Vous avez reçu une note de la fédération à ce sujet, il vous est demandé d'en suivre les recommandation et de les imposer avec rigueur.

Il s'agit là de préconisations envisageables à cette heure, dans l'attente des prochaines précisions ou annonces du Gouvernement.

https://www.ffe.com/Actualites-Federales/COVID-19-Communication-de-la-Federation-Francaise-d-Equitation-du-dimanche-15-mars-2020

Publication FFE Facebook 13/03/2020 – 18h35

🔴 MESURES CORONAVIRUS COVID-19 – DÉCLARATION DE LA FFE 🔴 

La Fédération Française d'Equitation communique à la suite des annonces du Président de la République et du Gouvernement afin de lutter efficacement contre la propagation du COVID-19.

Après la déclaration du Premier ministre, ramenant à 100 le nombre maximum de personnes présentes lors d’un rassemblement, tous les organisateurs d'évènements équestres sont invités à prendre les dispositions nécessaires, immédiatement, afin de répondre à cette restriction. Les engagements des concours annulés seront intégralement remboursés.

En complément, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, est intervenue cet après-midi pour préciser les mesures relatives aux activités sportives.

La Ministre a rappelé que les clubs étaient libres et responsables d'organiser leurs activités de façon adaptée en respectant le seuil de 10 personnes maximum par groupe, encadrement compris.

Appliquée aux activités équestres, cette mesure nécessite d'adapter le fonctionnement habituel des clubs, en considérant chaque unité de lieu : manège, carrière, extérieur…

Cette situation exceptionnelle nécessite la prise en compte du bien-être animal. Les poney-clubs et centres équestres doivent s'organiser pour assurer la surveillance, l'entretien et l'activité physique nécessaires au bien-être des poneys et chevaux.

Une vigilance particulière doit être apportée pour les lieux à passage fréquent du club : accueil, club-house, vestiaires, sanitaires…

Enfin, nous invitons chacun à observer les mesures éventuellement prises par les Préfectures ou les Mairies qui complètent les directives nationales.

🔵 Pour rappel, vous trouverez, ci-dessous les ressources documentaires utiles pour limiter la propagation du virus :
Affiche des gestes barrières : https://www.gouvernement.fr/…/coronavirus_gestes_barierre_s…
Affiche informations sur le coronavirus : https://www.gouvernement.fr/…/coronavirus_ce_quil_faut_savo…

Les équipes de la Fédération sont en relation constante avec les services de l'Etat et communiqueront toute évolution impactant les activités équestres.

Bulletin d‘information de la FFE reçu le 13/03/2020 à 15h07

Madame, Monsieur,

A la suite de l’annonce du Premier ministre de ce jour, ramenant à 100 le nombre maximum de personnes présentes lors d’un rassemblement, nous vous invitons à prendre les dispositions nécessaires pour répondre à cette restriction, applicable dès aujourd’hui, et nous faire part le cas échéant, de l’annulation de la compétition que vous organisez à compter de ce jour ou ayant déjà débuté : competition@ffe.com. Les engagements seront remboursés.

Par ailleurs, nous vous invitons à observer localement les mesures prises par les Préfectures ou les Mairies qui complétent les directives nationales.

D’autres annonces devraient être faites cette fin de journée par la ministre des Sports ; nous vous les communiquerons aussitôt.

Restant à votre écoute pour toute information supplémentaire,

Sincères salutations.

FFE Compétition

Parc équestre fédéral – 41600 Lamotte
02 54 94 46 00

Info Coronavirus par le GHN

La France est actuellement au stade 2 du plan de prévention et de gestion de la crise sanitaire, ce qui implique la prise de mesures particulières afin de limiter la diffusion du virus. Dans les départements les plus touchés où le virus circule activement, les premières mesures contraignantes sont mises en œuvre à partir du lundi 9 mars avec notamment la fermeture des crèches et des écoles pendant au moins deux semaines ainsi que la limitation de tous les rassemblements « sauf ceux qui sont essentiels à la vie sociale et démocratique ».

Sont également interdits sur tout le territoire national, depuis le 8 mars, les rassemblements de plus de 1000 personnes non indispensables à la continuité de la vie de la Nation. Une liste des activités et événements « considérés comme utiles à la vie de la Nation » devrait paraître prochainement.

La principale recommandation pour les centres équestre est d'appliquer les mesures préconisées pour aménager les postes de travail en cas de retour d'un salarié de zone à risque ou de contact avec une personne infectée.

Il est également conseillé de communiquer sur les « gestes barrières » notamment en apposant au sein de votre établissement les affiches (ci-dessous) mises à la disposition par le Gouvernement.

Pour faire face aux conséquences que cela entraîne pour les centres équestre, le Gouvernement propose certaines mesures d'accompagnement :

  • Le recours facilité à l'activité partielle pour les salariés, CAP – Coronavirus (activité partielle)
  • Des mesures spécifiques en cas d'absence de salariés, Gestion des absences des salariés
  • Le report d'échéances sociales et/ou fiscales (MSA, impôts, …) : les centres équestres en difficulté pour le paiement des leurs impositions à la suite du virus peuvent demander à bénéficier d’un délai de paiement ou d’une remise d’impôt en remplissant un formulaire type(modele_demande_delai_paiement_ou_remise_impots_covid19) à adresser au service des impôts des entreprises (contacts).
  • L'obtention ou le maintien d'un crédit bancaire via Bpifrance, qui se portera garant de tous les prêts de trésorerie dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l'épidémie ;
  • Le Coronavirus est considéré par l'Etat comme un cas de force majeure, cela signifie qu'aucune pénalité de retard ne sera appliquée pour tous les marchés publics d'Etat ;
  • Le ministre de l'Economie et des Finances en lien avec le Gouverneur de la Banque de France a décidé de mobiliser la médiation du crédit pour accompagner sur les territoires dans les départements toutes les PME qui auraient besoin de renégocier leurs contrats et de renégocier leurs crédits.

Pensez également à vérifier dans votre contrat d'assurance si vous êtes couverts pour une perte d'exploitation ou également pour les risques liés à une épidémie afin de pouvoir bénéficier d'une indemnisation.

 

Bulletin d)‘information de la FFE reçu le 11/03/2020 à 15h30

Madame, Monsieur,

L’épidémie de Covid-19 se propage en France et de nombreuses restrictions sont mises en place par les autorités afin de limiter sa contamination.

Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif des mesures en vigueur au 10 mars 2020.

⇒ Au niveau national

Tout rassemblement mettant en présence de manière simultanée plus de 1 000 personnes est interdit sur le territoire national jusqu’au 15 avril 2020. Les rassemblements indispensables à la continuité de la vie de la Nation peuvent être maintenus à titre dérogatoire par la Préfecture.

En pratique :

  • Toutes les compétitions sportives ne sont pas automatiquement annulées, les organisateurs doivent s’assurer que le seuil de 1000 personnes présentes simultanément (concurrents, accompagnateurs et spectateurs) ne soit pas dépassé.
  • Pour les compétitions sous ce seuil, des mesures de prévention pour limiter la propagation du virus doivent être mises en place pour le public, les officiels, les concurrents et les bénévoles.Rappel des gestes barrières :

    Une attention particulière doit être portée aux lieux de regroupement du public, notamment autour des points de restauration ⁄  buvette. Quelques exemples :

    • Favoriser les zones de service en extérieur,
    • Augmenter le linéaire de comptoir afin de favoriser l'espacement entre les clients,
    • Prévoir un service en continu pour favoriser la fluidité d’accès aux services bar et restauration,
    • Mise en place des mesures de désinfection régulières…
  • Pour les compétitions annulées en application d’une interdiction administrative, les engagements seront intégralement remboursés.

⇒ Au niveau départemental

Chaque Préfecture peut aller plus loin en fonction de la situation de son département. Il faut se référer aux arrêtés préfectoraux et aux documents mis en ligne sur le site de la Préfecture de votre département pour connaître les mesures mises en place.

En pratique :

  • Respecter les prescriptions préfectorales,
  • Dans tous les cas, des mesures de prévention pour limiter la propagation du virus doivent être mises en place : affichage & information aux cavaliers et aux salariés, mise à disposition de solution hydroalcoolique, limiter la mise à disposition des casques et du matériel de pansage, désinfection du matériel après chaque séance, etc.

Vous trouverez sur les liens ci-dessous des ressources documentaires utiles :

Nous ne manquerons pas de vous informer de l’évolution de la situation. Vous pouvez également nous contacter pour toute question propre à votre région ou à votre département : competition@ffe.com

Sincères salutations.

FFE Compétition
Parc équestre fédéral – 41600 Lamotte
02 54 94 46 00